LE PREMIER…

Mon cadeau à moi de moi!

Ma GRANDE sœur qui va se joindre à moi en alternance afin de nous vivre des petites parties de son univers! Je suis heureuse qu’elle est accepté mon invitation. Elle est très importante pour moi et je n’aurais pu être la personne que je suis sans elle je crois qu’il est donc dans la suite des choses qu’elle soit présente dans ce projet.

Merci de l’intérêt que vous portez à ET SI! MAINTENANT! Pour plus d’informations, n’hésitez pas à me contacter, je vous répondrai au plus vite ! Je viens juste de donner donner vie à ce blogue, restez à l’affût pour la suite. Abonnez-vous ci-après pour rester informé des mises à jour.

REVIEW

Nous allons peut-être changer ou pas… Cette pandémie vient créer un drôle timing. Cela va bouleverser la Terre entière. Comment allons-nous gérer cela après? Allons nous garder des leçons, des modifications, etc…dans nos vies? Oui économie sera touchée, plusieurs PME seront fermées même! Déjà le scénario est énorme, imaginé….

Mais l’humain en nous change. En faisant mon épicerie un commis demande à une dame si elle va bien car la dame est rouge tomate bien-sûr tout était sous contrôle ! Cette attention envers l’autre dans la ville que je vis présentement, je le vois pas d’habitude. Tout le monde fait sa petite affaire.

Indifférent….INDIFFÉRENT c’est un gros mot n’est-ce pas? Je suis resté tellement surprise et touché par cette gentillesse du commis. Penser aux autres! WOW! 2020 serait donc l’année où le partage – gentillesse – d’être réunie sera la vedette! Qui l’aurait crû Sérieusement un virus qui fait tant de mal et boulverse la terre au grand complet.

Aurons-nous la mémoire courte et nous oublierons l’essentiel après cette aventure. Le temps avec nos proches à prendre le temps de faire les choses. Et j’aime bien dire revenir à la base c’est à dire : enfant -adulte – chaise – table – cuisine – jeu société. Risque de plaisir, joie et de vouloir recommencer..revenir en arrière finalement comme certains diront un review!

.

TOUT

Tellement de choses se sont déroulées que je ne sais plus par quoi commencer ! Évidemment au Québec le gouvernement ordonne arrêt de tout! Tout! GENRE TOUT ! Les écoles du primaire à université ća j’avoue c’est étonnant mais en même temps logique. Fermeture des visites dans tous les lieux hopitaliès, résidences pour personnes déficientes ou âgées et centres diverses. Les èpiceries sont souvent dévalisées nous devont faire notre possible ! Aujourd’hui une annonce FRACASSANTE Fermeture de tous les commerces non essentiels

Le Québec sera sur PAUSE durant 3 semaines!

Du jamais vue!! Énorme n’est-ce pas ? Ce qui se passe l’est aussi faut remarquer. ITALIE/ ESPAGNE les chiffres sont troublant.

J’essaie de sortir de la maison et respirer et profiter des doux rayons du soleil du printemps ! Maintenant que nous sommes confiné à nos maison, essayons d’éviter le pire et faite se que le gouvernement ordonne, c’est le seul moyen de retrouver notre liberté 💜

NEXT

J’ai eu plusieurs boulots dans ma vie. Quatorze ans ce fut le début des vrais boulots. Jai travaillé solidement fort. Surtout pour payer mes vêtements car mes parents avaient besoin de ce coup main. Pendant mes études. Après mes études, qui n’était pas dans mon domaine – jai fais des boulots pour argent seulement . Toujours et toujours. Des grands à lunette c’est pas mon premier sur mon chemin.

Dans mon boulot d’excutante, je garde toujours espoir. Que le grand à lunette va me traiter de façon respectueuse. Quatre mois se sont écoulés depuis mon premier jour à cet endroit. Déjà trois rencontres avec le lui. Je me sens au primaire. Le problème c’est que j’ai 33 ans de plus et jai une hypothèque à payer. Quand c’est constructif les rencontres , je crois que tout commentaire à sa raison d’être. Moi même, autrefois, j’ai eu un poste où je devais aider les employés à avancer, les employés sortaient de mon bureau solide et plein de courage. Malheureusement j’occupe un poste maintenant pas mal différent. Comme j’aime bien le dire- la job qui paie les factures- .

Le problème n’est pas tant là. Même si j’ai proposé quatre projets très stimulants pour la clientèle et des concepts de visibilité pour l’organisation qui aurait besoin d’une campagne de séduction auprès des donateurs et bailleurs de fonds. Jusqu’à présent rien mais complètement rien n’a été retenu, seulement écouté une minute trente. C’est à ma troisième rencontre que j’ai atteint le point de non retour. Il a débuté la conversation en me demandant ce que j’avais fais la veille avec sourire en bonus. La veille avait été une BIG une big journée ! Ironique de me poser cette question mais oui le grand à lunette l’a fait. Ce fut donc le début d’une longue conversation disons quand on pleure le 3/4..est – ce que je peux parler de conversation ou acharnement. La réponse a très peu importance. Le résultat est le même. Je retourne consulter les offres d’emploi pour le next boulot. Ce boulot a certains avantages : près de ma maison donc près de ma plus jeune pour l’école donc moins essence, le fric qui vient avec et ma turbo vibe (c’est le nom de mon auto) qui n’aurait pas à mourir à faire 65 km par jour. J’ai donc plus de temps à la maison pour ma famille, mon chéri dirait pour faire du lavage haha (j’adore son humour). Je commence le matin à 9h00. J’avoue j’adore. Je finis à 16h00 pour l’horaire des activités des filles c’est de toute beauté ! Aucun avantage ne pourra effacer ce qui a été dit dans ce bureau. Triste n’est-ce pas.  En septembre,  je débutais avec plaisir car je tenais à reprocher de la maison.    Je venais de faire des boulots à plusieurs km et je trouvais cela difficile.  Tout le monde le trouvait aussi.  La sagesse des années de nous amènent pas juste les cheveux blancs et les rides.  De mon côté, acceptable et le non acceptable.  Souvent plus jeune en mode panique j’ai prise des décisions qui sont contre mes valeurs.  Les chandelles sur mon gâteau anniversaire, dans mon cas, m’ont amenés ceci que je me respecte toujours qui je suis, aucune personne peut m’écraser et plus aucun employeur allait me faire pleurer.  Mon nom est Mélanie Langlois et j’ai beaucoup à offrir!

Novembre 2019

Il faut un début pour avoir une fin. Le premier traitement de chimiothérapie à Renée était hier. L’aventure pour une femme de 51 ans commence. La chirurgie pour son cancer du sein, a eu lieu en octobre, c’était toute une épreuve pour une personne qui n’a jamais été malade mais le combat, la lutte pour passer au travers commence.

Mon regard est différent de ma grande sœur, toute fragile. Nous étions les seules personnes de notre âge dans la salle de traitement à part les infirmières. Déjà le choc commence en force. Suivi d’un marathon de rencontres avec différents spécialistes…

Les phrases ci-haut datent de décembre, il y a déjà plusieurs semaines. Je n’étais pas prête à terminer article. Renée va le faire à sa manière. Voici des extraits et photos de son instagram. Je crois réellement que c’est une belle façon de vous faire comprendre le début de cette aventure. Voici le monde de ❤Renée⚘

C’était en juillet 2019- avant tout celà. Je suis persuadé que tu auras le même Grand sourire !!! Love you

Ta grande Mélanie xxx

Rêveries et Garde-manger

J’ai de la chance et on a tendance à oublier facilement les opportunités que nous avons. Nos choix qui nous a amené vers des directions. Cette semaine après quelques minutes de disputes avec mon tendre…chéri, j’ai sorti dehors pour aller porter le bac à ordures sur le bord de la rue. Pendant un long moment, je suis rester près de mon garage à regarder les flocons de neige tombés. Avec la lueur du réverbère c’était un instant magique. On aurait dit un moment comme dans le film « Family Man » avec Nicolas Cage sortie en 2000.

– Un financier célibataire est projeté par magie dans la peau du père de famille banlieusard qu’il aurait été s’il avait épousé sa petite amie –

Family Man sortie en 2000

Ce film d’ailleurs à toujours été l’un de mes grands classiques. J’adore les voyages dans le temps. Imaginez le plaisir que j’ai avec la trilogie des Retour vers le Futur. Si je reviens à ma dispute et mes flocons. Pendant de longues minutes, j’ai souhaité poursuivre mes études comme je le souhaitais tant. Débuter université et faire mon baccalauréat. Je le savais tellement ce que je voulais faire mais j’étais â bout ressources. J’aurais dû foncer encore. Un flocon me tombe dans les yeux, j’ai 40 ans, je suis à côté de mon grand garage et ma grande Maison pas toute à fait rénover. Avec une vieille auto mais elle est à moi. 🤗 Avec ses 272 000 km… Mais j’ai surtout trois personnes qui s’inquiètent car j’ai pris vingt minutes pour aller porter une poubelle.

Deux brillantes jeunes demoiselles de 16 et 11 ans. Un mari grognon qui fait pas attention à sa santé malgré un premier avertissement. J’ai pas de carrière…J’aurais eu le potentiel, j’en suis persuadé…très humblement. J’ai essayé avec se que j’avais mais J’ai tourné autour de l’objectif. C’est un grand regret. Toujours des barrières, pas de chance sur ce coups là! Je voulais encore me battre, retourner sur les bancs d’école, c’est ma réflexion, je sais pas..réflexion s’impose… j’entends la voix de chéri qui me dit qu’il n’aime pas son boulot mais…mon histoire a un MAIS

Hiver 2020

Pour le moment, elles sont affamées et fouillent dans garde-manger..faut revenir à la réalité de Sainte-flavie. J’ai du boulot, mon 2e chiffre de la journée commence. Je dois abandonner les flocons !

J’ai passé une bonne partie de ma trentaine à courir! À vouloir mieux. Je suis une ambitieuse flétrie. Est-ce possible, je confirme que oui. J’ai passé les vingt dernières années à défendre ma place, ma présence et à me justifier. Je ne veux m’apitoyer sur mon sort, la vie fut ainsi. J’arrive à la quarantaine essoufflée. Je me connais plus par contre. Lorsque nous atteignions des limites, le côté positif de cela est qu’il y a des chemins que nous n’allons pas emprunter de nouveau.

Je reste persuadé que ma vie est remplie de rendez-vous manqué. Par choix, par moment et sinon par responsabilités….par devoir! C’est bien ainsi, beaucoup de rencontres ont eu lieu- certaines nécessaires et d’autres ont été magiques. Les chiffres n’ont pas toujours cette importance que l’on veut leur donner mais il y a des moments que je lèvent les yeux et je me dis….what the fuck tu as fait quoi avec les 40 dernières années ???

Avoir 40 ANS

C’est de moi que je parle ! Oh boy! C’est ma mère qui a cette âge, pas moi. Le temps défile à une vitesse de malade. Mes 40 ans n’auront rien de SUPER. Depuis 8 mois, pas beaucoup de choses géniales se sont démarquées de ce fabuleux chiffre où je devrais être à mon apogé dans tous les aspects de ma vie. FAFCSE (Famille-Amoureuse-Financière-Carrière-Sexe-Amitié) C’est pas des blagues, j’ai 40 ans et je considère que sur la majorité de ses aspects, il y a des trucs qui cloche. Certains plus important biensur!

Évidemment ma carrière n’est réellement pas où je voudrais qu’elle soit. Un peu mieux payé certe mais je me retrouve dans des bizarres de situations où il parrait difficile de poursuivre sous les mêmes conditions. Harcèlements, menaces ou simplement attentes incompréhensibles/ reproches, je dois conjugué avec pour le moment 3e boulot en 2019. J’étais écoeuré d’être en formation ! À chaque fois, c’est toujours une question hypothèque et argent. On ne parle pas vraiment de carrière. Ça rappelle la réplique dans les Plouffe- « y’as tu une place pour Mélanie Langlois ? ».

Elle est caché en sacrament! Pourquoi mon chemin serait simple alors que tout à toujours été d’une grande difficulté. Beaucoup de travail, de tristesse avec de l’espoir!

Citation espoir

Hier à la télévision j’ai entendu ceci: « Si tu veux changer quelque chose à ta vie, prends des chemins différents. » Effectivement comment changer de genre emploi avec les diplômés que j’ai. J’ai pris la décision d’aller en réussir un autre diplôme. Je suis tanné d’être exicutante, je vais tenter de me donner cette opportunité. J’ai 40 ans. J’aurais aimé que se soit avant. Une carrière enrichissante et non un boulot drave où j’entre des statistiques et m’occupe un horaire pour 7 personnes à alimentation. Où mes idées sont direction poubelle automatique car c’est mes idées….long silence….personne ne devrait subir cela d’ailleurs.

Je vais continuer encore à chercher ma place même si je trouve cela difficile même à 40 ans! Au plaisir, Mélanie

L’heure est au Bilan

2019 a tiré sa révérance et la nouvelle décénie débute. La nouvelle année est toujours une nouvelle page blanche. On peut se permettre de mettre le compteur à zéro si on veut.

On fait le bilan de 2019. On regarde les bons coups, les mauvais. Qu’est-ce que la vie nous a apporté comme surprise. 2019 fut explosif pour moi. Beaucoup de deuils et j’ai connu énormément de moment où je suis mise dans des situations exceptionnelles. Vertiges! Est le bon mot. J’ai réussi à passer à travers ses moments sans perdre la tête.

Obliger de retourner au travail suite à une blessure non guérie, je n’ai malheureusement pas connu des débuts facile à mon retour sur le marché du travail. Avec une solide expérience de travail de 15 ans dans mon domaine d’étude en plus de plusieurs autres expériences dans d’autres domaines. J’ai connu toutes sortes aventures de juin à septembre. Assez intense, j’ai même connu du harcelement, rien de moins!

Contrôler une maladie neurologique est parfois assez pénible, j’essaie de poursuivre ma route. La médication pour le moment est d’une grande aide. La gestion de la douleur fait partie de mon quotidien depuis 4 ans. Mon mari et mes deux filles sont exceptionnels, leur support est formidable!

Fin de l’été, ma soeur apprend qu’elle est malade à son tour. Cancer du sein. Elle n’était pas prête pas à cela. On ne l’est jamais vraiment. Une étape difficile de la vie commence. Un combat! Quelques jours plus tard j’apprend que ma meilleure amie d’enfance Lucie a le même cancer mais à un stade plus avancé. Un autre combat qui débute pour elle aussi.

Pour terminer mon année, j’ai tenu ma promesse envers ma soeur. Tel que promit, j’ai fais rasé mes cheveux en même temps qu’elle. Une décision solidaire, qui ne fut pas réfléchi mais en même temps sincère. Mon but était de l’accompagné. Je ne peux pas prendre son cancer, je peux la supporter à ma manière. Ètre à ses côté, lui aider à accepter ce qui arrive. Accepter la situation mais surtout de ne pas sentir seule. Je crois que j’ai rempli une partie de ma mission. Il y a des moments où je suis persuadé que mon exemple l’a aidé. Et je suis contente.

Tant qu’à perde mes cheveux, j’ai ramassé des sous pour la cause. 725$ pour ACEQ de Est du Québec. Ce n’est pas des fortunes mais avec un objectifs de 500$ j’ai réussi à le dépasser et mission accompli. C’est un bel accomplissement. J’ai travaillé un peu, j’avoue que c’est pas tout le monde qui sont prêt à donner! Mais je suis heureuse de la conclusion.

Finalement mon année c’est terminé avec un congé de 10 jours avec mes filles. Cela a passé vite! Je n’ai pas pu faire tout ce que j’aurais aimé comme d’habitude mais avec les années la vie m’a appris à aoipprécier le moment présent. Je mets tellement pas importance sur certaine chose. J’abandonne plusieurs activités et nécessités que je mettais tellement en haut de liste avant. Je me concentre sur ma famille et leurs besoins. Je mets l’accent sur les petites choses. J’ai longtemps pensé dans ma trentaine que je devais essayer de faire les choses de façon parfaite. C’était brulant! Je me suis rendu loin dans cet élan, ce sera le sujet d’un prochain billet…

Bonne année 2020 que cette année soit heureuse pleine de joie entouré des personnes que vous aimer. Soyez heureux, fabriqué des petits bonheurs, ils devriendront grands!

Bisous Mélanie

Nouveau chapitre de ma vie

Bonjour, je m’appelle Renée. Vous me connaissez un peu, ma sœur vous a parlez de moi. Elle m’a invité à écrire sur ce blogue. Je ne savais pas trop si j’avais quelque chose à dire. Et depuis quelques jours, ça mijote. En fait, depuis l’annonce du cancer du sein en août dernier, je réfléchis sans cesse. Si vous avez lu les billets de ma petite sœur, nous avons eu notre lots de malheurs. Comme tout le monde.

Alors je profite de cette première journée de la nouvelle année pour vous écrire. Nouveau chapitre de ma vie. C’est le titre que j’ai choisi. 2019 m’a fouetté, je suis tombée, je me relève, 2020 va me reconstruire, oui je suis sur la voie de la guérison mais je vais changé. Comme j’ai changé avec les défis que la vie m’a apportés au fil du temps. On ne voit pas cela mais ça te changes, lorsque tu tombes tu te relèves beaucoup plus fort. Mais ça prend du temps.

Si tu souffres aujourd’hui, c’est que ton destin te prépare quelque chose de bien, plus merveilleux demain! Ne renonce jamais. Cette citation ne pouvais pas mieux tomber. Le temps fait son oeuvre. Mon Dieu que je déteste cette phrase que j’ai entendu maintes et maintes fois. Mais elle est vrai. le temps fini par arranger les choses. Cette nouvelle année va m’apporter la santé mais aussi une nouvelle moi.

Je suis cette fille qui fait passer le bonheur des autres avant le sien. Je suis mariée, j’ai 2 filles, je suis heureuse, mais je m’inquiète pour eux à un tel point que je m’oublie. Pour cette nouvelle année je me choisie. J’ai le goût de faire des choses pour moi, pour mon plaisir. Je me dis que la vie est tellement courte, tu ne sais pas ce qui va se passer demain, autant en profiter. Ce n’est pas une résolution, non, c’est un projet, un souhait. Je vais appliquer ces règles.

En terminant, je passe des moments difficiles, j’ai juste hâte que cette période de traitements soient derrière moi. J’ai le soutien de ma famille, qui doit s’adapter avec tous ça. Tout le monde fait ce qu’il peut. L’amour est plus fort.

Il y a ma petite sœur Mélanie aussi. La vie l’a quelque peu malmenée. Elle doit penser à elle. Notre père nous a inculqué que la famille c’est la base de tout, je répète sans cesse cette phrase à mes filles . Je voudrais remercier Mélanie, elle a eu comme projet de se raser les cheveux pour que je ne suis pas seule. Si c’est pas de l’amour ça je me demande qu’est-ce que c’est. De leurs petits nuages, nos parents sont fiers d’elle. Je le sais, la p’tite dernière de la famille c’étais leur p’tite perle, elle est fonceuse, persévérante et la tête remplie de projets comme notre papa. C’est la fille à son papa. C’est ce qu’il disait. Merci Mélanie du fond du cœur de me donner cette force. Tu es ma famille, nous sommes soudés à jamais. je t’aime.

En terminant, je vous souhaite pour cette nouvelle année de la santé, juste ça, si tu as la santé tu peux déplacer des montagnes, faire des projets, vivre ta vie, car malgré tout la vie est belle.

AUJOURD’HUI…

Ma décision fut rapide. J’ai peut-etre réflèchis quelques secondes particulièrement lorsque le médecin a parlé de la chimio, je savais que tout deviendrais différent. Que tout recommencerait. Ce sentiment de déjà vu mais qui te cause un mal à la poitrine. Tu remontes dans le temps, en quelques minutes tu revis beaucoup d’épisodes dont celui de mes parents où tu vois tes parents lutter contre ce foutu cancer.

J’ai donc dit immédiatement à ma soeur que j’allais me raser les cheveux avec elle, au bon moment. C’est une des premières choses qu’elle a nommé dans toutes les informations que le médecin nous a dit dans son monologue de 10 minutes. Nous sommes fière de nos cheveux, ils sont apparent et on en prend soin. C’est aussi un signe que la maladie nous frappe! Je la voyais à coté de moi devenir toute petite, fragile. Alors qu’il y a 12 ans qui nous sépare, je devenais ainé en quelques secondes.

Je l’ai accompagné lors de son premier traitement. Malheureusement je ne peux pas etre présente comme je le voudrais. La réalité que j’ai des comptes à payer me rattrape donc des absences ne sont pas payantes. C’est d’ailleurs mon plus grand regret! Après son deuxième traitement, le grand moment est arrivé. Ses cheveux tombaient, il a donc fallu procéder!

Depuis deux semaines déjà, je mettais lancer dans la folle aventure du Tête à Prix de AC EQ. Je ramasse des dons pour une organisation pour Est du Québec et à une date précise je me fait rasé les cheveux LIVE. Je me disais tant qu’à perdre mes cheveux, allons y pour une bonne cause et faire de l’argent. J’ai donc fait mon LIVE sur Facebook. Je suis un coco et ma soeur aussi. Je suis particulièrement à l’aise ainsi. Cette coiffure me dérange peu et j’aimerais que Renée soit aussi à l’aise. Biensur, beaucoup de gens reste surprise la première fois qu’il nous voit mais l’ajustement ce fait tellement vite. Mon look DIVA prend le dessus aussi. Grosse boucle d’oreille, rouge à lèvre et voilà on montre la femme en nous!

Vous savez tout est une question de vision. La guérison peut l’etre aussi. Bien entendu certains aspects ne peuvent être de notre ressort mais je crois que les ondes, l’amour et l’espérance vont faire la différence pour aller de l’avant. Ma soeur a ses filles, très dévouée, Roxanne sa grande de 18 ans, lui apporte, l’amour, sa passion de la vie et honnêtement celà est une recette gagnante. C’est un vrai rayon de soleil qui nous ébloui.

Un petit souvenir de notre Roxanne âgée de quelques mois et heureuse d’être avec nous!

On dirait un repeat! Roxanne vit beaucoup de choses que j’ai vécu au même âge. Biensur une chance pour elle, elle n’a pas le même bagage et c’est bien ainsi. Un passé torturé n’est pas nécessaire dans la vie. Commencer sa vie d’adulte avec une lourde tache et un drame émotif n’est pas rien. Elle fait comme j’ai fait. Sourire. À l’intérieur, c’était pas aussi clair. Je vais devoir m’assurer qu’elle va bien et qu’elle soit toujours capable de se confier. J’ai tellement voulu faire ma tuff. L’effrondement que j’ai subi par la suite a été généralisé. Quoi qu’il arrive nous avons toujours tendance à jouer les durs mais à quels prix. Après moi-même avoir eu une longue maladie, enterrer mon père à 17 ans, ma mère 18 ans et mon frère qui est décèdé prématurément à 42 ans, je peux vous assurer que le moment présent a une valeur souvent sous évalué. Nous sommes dans le demain et oublions aujoud’hui…

Ma soeur Renée et sa fille Roxanne juin 2019